François Olivennes au Petit Célestin à Paris, le 10 octobre 2017, Gianluca Tamorri pour “Le Monde”